Les Chroniques de Nathalie • Épisode 27

Il était une fois une princesse… hyperesthésique.

D’après le conte d’Andersen, la princesse au petit pois se révèle être une véritable princesse, car sa forte sensibilité l’empêche de dormir malgré une vingtaine de matelas, sous lesquels sa future belle-mère avait caché un petit pois.

Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d’une authentique princesse. Voilà une caractéristique répandue de l’hypersensibilité : les sens de ces personnes sont très développés et les ressentis sont exacerbés.

Ainsi, certains hypersensibles perçoivent des odeurs, des sons ou encore des goûts qui échappent à leur entourage.

Cela fait d’eux des experts, mais leur vaut également des réflexions comme « Arrête, tu exagères », « Oh qu’est-ce qui te dérange encore ? » ou « Prends un peu sur toi, personne ne se plaint ».

Souffrance

Vivre dans la peau d’un hyperesthésique est un défi au quotidien.

Dès qu’il quitte son périmètre de sécurité (pour peu qu’il ait réussi à se le construire), il se voit confronté aux nombreuses nuisances.

Le vent, la lumière, les bruits, le toucher des matières : les sources de stress sont omniprésentes et rendent la vie en société compliquée. 

Outre l’image négative qui leur est renvoyée, les choix de chaque instant sont un casse-tête et deviennent des freins qui poussent à renoncer tout simplement.

Des choix comme rencontrer une personne, le jour, l’heure, un restaurant, une table, sa place, le plat demandent un tel effort qu’une activité plaisante au départ se transforme en punition.

Faire les magasins et subir le brouhaha alentours, se sentir agressé par la lumière des néons ; se promener alors que le vent souffle constamment sur vos yeux, dans vos oreilles ; travailler au côté d’un collègue qui se parfume beaucoup, une collègue à la voix stridente ; dormir dans un hôtel dont la moquette vient d’être posée ou l’isolation est mauvaise.

Et ces exemples ne sont qu’un petit aperçu de l’existence d’une personne atteinte d’hyperesthésie.

Solutions

J’écris « atteinte » oui, parce que cette caractéristique s’apparente à un handicap.

Selon le niveau de sensibilité, il est difficile de se protéger constamment des agressions extérieures.

Imaginez une personne souffrant d’allergies multiples, mais sans les symptômes apparents.

Les sources allergènes des hyperesthésiques sont permanentes et se montrent sous différents aspects !

  • Les moyens d’auto-défense existent, mais sont restreints. Se protéger pour ces gens-là signifie se faire remarquer à tout-va ou s’isoler. Ils doivent trouver des astuces ou stratagèmes pour survivre.
  • Porter un casque anti-bruit, des lunettes de soleil, respirer par la bouche ou se couvrir le nez par moments, accepter la perte de concentration selon les environnements, renoncer à manger, subir …. certes. Mais cela entraîne une perte d’énergie considérable pour tenter de se couper de certains stimuli.
  • Éviter les assemblées, ne pas suivre certaines conversations, fuir dans la rêverie – autant de solutions à peine satisfaisantes pour la personnalité hypersensible, entière, investie et généreuse.
  • La paix. Prendre sur soi rend malheureux avec le temps. Aussi est-il important d’apprendre à vivre en harmonie, plutôt que de lutter contre soi-même.

Besoin d’aide ?

Vous méritez de réaliser votre plein potentiel. En tant que coach bonheur, je vous accompagne sur votre chemin.
Apprenez à vous affirmer en douceur.
Et si nous prenons rendez-vous pour discuter de vos besoins et objectifs.

Contacter Effetilt

On échange sur vos besoins ?

9 + 6 =

EFFETILT Lattes

Nathalie Haberstroh

1 rue des Chevaliers de Malte
Palais Castilhon BAT B
34970 Lattes

06 67 10 22 77

Prendre RDV avec Nathalie Haberstroch

EFFETILT Lattes

Nathalie Haberstroh

1 rue des Chevaliers de Malte
Palais Castilhon BAT B
34970 Lattes

06 67 10 22 77

On échange sur vos besoins ?

7 + 3 =